L'amitié c'est pour la vie?

Publié le par Vivi-Bulle

L'amitié c'est pour la vie?

On se demande souvent si l'amour dure toujours? ça existe ça?

C'est compliqué les relations... Mais pas que de couple! L'amitié, aussi.

J'abordais déjà le sujet dans cet article il y a plus de 2 ans maintenant. Quand on est expatriés les relations changent, celles avec les amis "à la maison" et celles que l'on crée avec les gens que l'on rencontre "temporairement". Ce qui est sur, c'est que plus on vieillis plus on est sélectifs.

Quand on était enfants, le tri il était simple: il est dans ma classe, c'est mon copain. Il est à mon club de sport, c'est mon copain. C'est mon voisin, c'est mon copain. On joue ensemble, c'est mon copain.

A 20 ans, tu fais des soirées ensemble, c'est mon poto.

A 30, on recherche plutôt des amis. Et en plus, comme on commence à être des vieux cons aigris, on a nettement moins de patience et on est moins dans le drama, on cut plus vite.

Mon père adore recevoir et faire plaisir. Il a ce côté "hôte parfait", ce côté "je veux te mettre bien". C'est le mec qui organise des dîners à la maison avec des personnes afin qu'elles se rencontrent, parce que il s'est dit que untel travaillait dans tel domaine et ça pourrait être cool que untel le rencontre et untel et passionné de tel truc et ça serait bien que unetelle lui raconte son expérience... et il va cuisiner 3 plats différents parce que il sait que un est végétarien, l'autre ne mange pas de porc etc.... 

Si il y a un truc que j'ai pris de lui, au delà du caractère Polémique à tout prix, c'est bien ça. Les gens qui me connaissent savent. Mon appart c'est le party place, j'organise des bouffes avec 15 personnes en 20m², je partage tous les bons plans concert que je vois passer et je suis celle qui propose les choses, régulièrement. Cela m'a valu les surnoms de Pariscope ou "Vivi les bon tuyaux" à plusieurs reprises. C'est comme ça, c'est dans ma nature, j'aime ça, j'aime voir "mes gens" donc je m'organise pour que cela arrive. Et je comprends que ce ne soit pas nécessairement le cas de tout le monde.

Mais comme je le disais j'ai aussi de moins en moins de patience.

Quand tu vis à l'étranger, tu coupe assez vite contact avec certaines personnes. Celles qui ne prennent jamais de tes news, celles qui ne sont jamais dispo quand tu propose mais qui ne proposent jamais non plus, celles avec qui finalement tu n'avais pas tant d'accroche que ça etc.... cela se fait tout naturellement, vu que de toute façon tu es loin.

Puis quand tu reviens, tu fais le tri des amis de Dublin. Ceux qui ne prennent plus de news, qui ne te font pas signe quand ils sont de passage à Paris, etc... Les distances reprennent leur droit.

A 30 ans surtout, tu veux autour de toi des gens qui te veulent du bien. Tu veux des gens qui tiennent réellement à toi en tant que personne, à tes projets, à ta vie, à ton bien être (et vice versa bien entendu), et moins les gens qui te contactent juste pour des plans soirée. Des gens avec qui tu partages, tu discute, tu te heurte, tu grandis et tu t'épanouis. Des gens avec qui tu peux passer du bon temps même à ne rien faire, des gens qui te donnent le sourire juste avec leur présence, ou qui te le rendent quand ça va pas.

Banal, vous me direz? Non, pas tant que ça.

En 2018, entre le déménagement et la vie, j'ai perdu bien des gens autour de moi. Des gens que je croyais pourtant être des proches, mais qui finalement se sont révélés ne pas cocher toutes ces cases.

Et en 2018 j'ai pu apprécier la valeur de vraies pépites que j'ai dans ma vie. Ces amis avec un grand A. Les amis, à Paris, à Dublin ou ailleurs dans le monde, qui malgré les années, la distance ou la vie, sont là, plus que là et toujours là, les amis avec qui tu passes des vacances ou weekends parfaits (Diya, Nad, Marta, Julia, Lolo, Pipo, dédicace!), des amis qui te surprennent avec des gestes qui semblent minimes mais qui ont une valeur incroyable, des amis qui ne s'arrêtent pas à une engueulade ou une divergence d'opinion, des amis qui te soutiennent et qui te font sentir une personne méga spéciale, qui font une pause à Paris entre 2 avions pour te voir (Ruddy, sisi!) etc....

A 30 ans, avec une période à l'étranger, les distances et une vie un peu busy et des rêves à poursuivre, on est plus sélectifs sur nos relations. Et tant mieux.

Car quand on accorde notre temps seulement aux bonnes personnes, on récolte des trésors inestimables, pour la vie.

L'amitié c'est pour la vie?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article